Actualités

Retour aux actualités

Vers une politique culturelle actualisée

MRC de La Jacques-Cartier

Culture et patrimoine

La MRC entame une vaste consultation de ses citoyennes et citoyens

Shannon, le 5 août 2019 – Treize ans après l’adoption d’une première politique culturelle régionale, la MRC de La Jacques-Cartier entame une démarche pour l’actualiser.

« Le portrait de la région de La Jacques-Cartier a beaucoup changé depuis l’adoption de la première politique. La démarche que nous entamons aujourd’hui vise à actualiser notre politique culturelle et cibler les enjeux actuels », a fait savoir le préfet, monsieur Michel Beaulieu.

La MRC a mis en place un comité composé d’une douzaine d’intervenants de la région, artistes, représentants d’organismes, représentants municipaux et du tourisme, citoyens intéressés par la culture. Messieurs Michel Beaulieu, préfet et maire de Lac-Beauport, et Mike-James Noonan, maire de Shannon, membres du comité culture de la MRC y siègeront également. La MRC sera accompagnée par la firme Artefact Urbain qui agira à titre de consultante.

Sondage
Pour établir un portrait et cibler les enjeux actuels, la participation de tous est requise. La MRC lance une vaste consultation de sa population du 6 août au 13 septembre. Les résidents de La Jacques-Cartier et les travailleurs culturels de la région seront appelés à répondre au sondage qui sera diffusé à mrc.jacques-cartier.com/sondage. Une version papier sera également disponible à la MRC, dans les bureaux municipaux et les bibliothèques de la région.

« La politique culturelle adoptée en 2006, par la MRC de La Jacques-Cartier, a posé les jalons d’un développement culturel structurant dans la région. Elle a notamment permis de conclure plusieurs ententes de développement culturel avec le ministère de la Culture et des Communications et a favorisé la mise en œuvre d’un grand nombre de projets régionaux et locaux qui ont mis de l’avant les arts visuels, les arts de la scène, le patrimoine bâti et immatériel et l’histoire propres au territoire. La démarche que nous entamons aujourd’hui nous permettra d’actualiser et de poursuivre nos actions », a conclu le préfet.

 -30-