Actualités

Retour aux actualités

La MRC de La Jacques-Cartier fait connaitre ses priorités

MRC de La Jacques-Cartier

Générales

Campagne électorale fédérale

Shannon, le 20 septembre 2019 À l’approche du 21 octobre prochain, jour de scrutin fédéral, la MRC de La Jacques-Cartier présente ses enjeux et priorités en matière de développement numérique, d’infrastructures, de changements climatiques et mobilité durable et d’immigration.

« Voisine de la ville de Québec, la MRC de La Jacques-Cartier connait un essor important. Pour continuer d’offrir un milieu de vie de qualité distinctif, les candidats à la présente élection dans Portneuf-Jacques-Cartier, doivent connaitre nos priorités et être sensibles à notre réalité en tant que MRC périurbaine. J’invite les candidats des différents partis politiques à se positionner quant à nos priorités et à les intégrer au sein de leurs engagements électoraux », a déclaré Michel Beaulieu, préfet de la MRC de La Jacques-Cartier et maire de Lac-Beauport.


L’accessibilité à l’Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire sur tout le territoire
Bien que la MRC de La Jacques-Cartier soit située à moins de 20 minutes du centre-ville de Québec, l’ensemble du territoire, dont certains secteurs en milieu urbanisé, n’a toujours pas accès à un service Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire, pourtant essentiels à la sécurité de la population et à son développement. Or, ces services requièrent une intervention significative des pratiques du gouvernement fédéral en la matière.

La MRC de La Jacques-Cartier, à l’instar de la Fédération Québécoise des Municipalités (FQM), demande aux candidats de Portneuf-Jacques-Cartier de s’engager à prendre les mesures nécessaires pour permettre un déploiement des services Internet haute vitesse et de la téléphonie cellulaire sur tout le territoire de la MRC. Pour en finir avec les dédoublements et répondre aux besoins exprimés par les municipalités, le prochain gouvernement fédéral doit collaborer avec le gouvernement du Québec à la mise en place d’un programme unique répondant aux besoins manifestés par les autorités municipales.

Investir en matière d’infrastructures
Le fonds de la taxe sur l’essence est un outil financier indispensable pour les municipalités de la MRC de La Jacques-Cartier. Comme gouvernement de proximité, responsable de la gestion de nombreuses infrastructures publiques, il s’agit d’un levier économique important qui permet d’offrir une qualité de vie aux concitoyens. Pour se faire, le prochain gouvernement doit s’engager à doubler de façon permanente sa participation dans les transferts pour les infrastructures.

Partenaire en matière de changements climatiques et de mobilité durable
Le prochain gouvernement doit participer aux efforts mis en place par le gouvernement du Québec pour permettre à notre territoire de s’adapter aux changements climatiques. Le prochain gouvernement doit s’engager à mettre en place des actions coordonnées et concertées avec le gouvernement du Québec. En matière de mobilité durable, le transport collectif demeure un enjeu pour la MRC et il importe au gouvernement d’attribuer des fonds non seulement aux grands centres, mais aussi aux communautés locales qui offrent un système de transport collectif, mais qui se voit contraintes dans leur développement par le manque de financement.

Partenaire de l’immigration
La pénurie de la main-d’œuvre est un enjeu dans plusieurs secteurs d’activité. La formation des jeunes permettra de pourvoir la majorité des postes qui seront à combler par les départs à la retraite. Toutefois, l’immigration demeure une solution permettant de combler les postes à pourvoir actuellement. Or, les contraintes administratives et les délais, notamment pour les demandes de visas de travail, sont un obstacle pour les employeurs. À l’instar de la FQM, le prochain gouvernement doit s’associer au gouvernement du Québec pour réviser les règles pour vivre, travailler et s’intégrer partout sur le territoire du Québec, dont sur le territoire de la MRC de La Jacques-Cartier.

-30 –